Notation – première expérimentation

Je vous soumets une première expérimentation avec la cinétographie Laban.

Les enjeux sont de taille, il me faut comprendre comment transmettre par un système d’écriture peu connu du grand public les stratégies de mouvement et leur intérêt dans le cadre de cette recherche.

Pour commencer, voici un exemple tiré d’un des axes de travail que nous avons choisi avec Daniele, et que j’ai soumis à Clarisse et Sébastien pour avancer sur l’élaboration des évolutions à apporter à MémoRekall.

Il s’agit de mettre en parallèle trois versions d’un même mouvement. On part d’un principe fondamental en notation : on écrit seulement les spécificités du mouvement, tout ce qui relève d’une exécution fonctionnelle ne sera pas décrit. Par exemple, on ne décrit pas que les bras balancent en marchant, sauf si ce détail est nécessaire à la compréhension du mouvement qu’on décrit.

C’est une descente d’une personne debout qui rapproche son centre du sol, comme pour aller s’assoir. Pour cela nous pouvons décrire le mouvement de façons différentes.

Ici je propose, au centre une version, simplifiée, proche de celle de Cosetta qui descend par une chute du centre de gravité (en rose).

À gauche, une autre façon de décrire le mouvement, par une flexion des jambes (en vert). Si le résultat est le même, au niveau de l’intention du mouvement et de la qualité de sa réalisation, ce n’est pas la même chose, ni les mêmes muscles qui sont sollicités. La demande de Cosetta à Stefania correspond à ce que fait Cosetta (la version centrale). Et ce mouvement entre en considération dans un contexte d’étude où elle cherche à faire sentir à Stefania justement ce centre du corps, centre de gravité, proche du volume du bassin. C’est un carrefour de forces indispensable à la danse de Cosetta, mais très éloigné de l’organisation corporelle première de Stefania.

La version à droite est une version simplifiée de la première approche de Stefania, avant les approfondissements proposés au cours de la résidence.

Nous y retrouvons une flexion des jambes (en vert) et un déplacement léger du centre de gravité (en rose) vers l’arrière qui vient compenser un mouvement du buste (en bleu) accompagné par les épaules (premier moteur de mouvement de Stefania – en rouge). À cela s’ajoute une légère flexion des bras (en orange) représentée par la petite croix de la même couleur.


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.