Collaboration et engagement Pilot 2 “Dancing philosophy”

Le rapport entre soi et ce qu’il y a autour de soi.

texte de Cosetta Graffione, danseuse et chorégraphe du pilot.

Screenshot lors du dernier meeting MLE en janvier 2022.

Voyez ci-dessus cette belle série de visages qui nous sourient, qui nous parlent, ces vies qui se croisent autour de Coeso?

À la base du pilot 2 il y a le désir de parler de ce croisement, cette relation universelle à l’Autre, de la pratiquer intellectuellement et corporellement. Chacun de nous a exploré tout d’abord son histoire personnelle, ses aspirations et ses objectifs, en se questionnant sur le travail collaboratif et comment il pourrait améliorer la connaissance autour de la relation à l’Autre.

Dans notre pilote, il y a beaucoup d’intervenants avec des compétences différentes, l’organisation doit toujours être suivie de près.

Au départ, nous avons déployé ensemble les conditions nécessaires dans lesquelles on parvient tous à exprimer nos meilleures idées, et à les discuter entre nous. Le travail collectif a pu alors démarrer. En s’appuyant sur la phase de réflexion personnelle, nous avons sollicité chaque membre du groupe pour faire émerger des solutions et trouver une réponse à ses aspirations.

Je veux me concentrer sur un élément qui, pour moi, rend la collaboration et l’engagement possibles: la confiance au groupe, et je m’interroge souvent sur les conditions spécifiques et les pratiques à développer pour y parvenir.

Aujourd’hui je peux dire que personnellement je suis engagée avec mon équipe parce qu’avant tout, je crois en elle, je soutiens sa parole et je reconnais son rôle. C’est aussi la reconnaissance (thématique centrale du pilot 2) de chaque membre du groupe qui rend possible un esprit véritablement collaboratif et engagé et qui permettra à chacun de nous de créer un intérêt vers l’autre dans le but de coopérer. Cela demande également que chacun s’approprie l’intérêt commun, en mettant de côté ses aspirations personnelles.

Pendant ce premier volet du projet, les différents acteurs du pilot 2 ont su mettre en œuvre une coopération fondée sur la confiance et la prise de risque. Nous étions tous ensemble, chacun à son rythme et selon ses possibilités, avec nos diversités de compétences. Ainsi, la sensation «d’être déplacés» dans de nouveaux champs d’action a poussé chacun de nous vers une disposition: celle de faire cohabiter les rêves et la réalité avec audace, conscience et enthousiasme.

L’importance de la diversité du groupe et sa capacité d’autogestion sont à présent fondamentales pour la réussite de cette première phase car nous voulons voir jusqu’où nous pouvons nous pousser en autonomie, sans nous isoler progressivement dans nos habitudes et certitudes.

En dernier, je veux souligner que, selon mon expérience personnelle, ce n’est pas la mise à disposition de talents individuels qui joue un rôle dans l’engagement collectif mais plutôt la qualité des interactions entre les participants.